10 stéréotypes sur la langue russe
Russe

10 stéréotypes sur la langue russe

Souffrant d’une réputation négative, la langue russe demeure encore méconnue et peu enseignée. Alors, pourquoi une telle impopularité ? Celle-ci s’explique par une grammaire complexe, un alphabet incompréhensible au premier abord et un accent à couper au couteau ! Mais la langue russe est-elle aussi difficile qu’on le prétend ? Est-il vraiment impensable de devenir polyglotte dans la langue de Tolstoï ? Les clichés ont la dent dure alors passons en revue ces 10 stéréotypes courants sur la langue russe. Ainsi, vous découvrirez qu’apprendre le russe n’est peut être pas une si mauvaise idée !

La langue russe est agressive

langue russe

Comme dans tout autre pays, vous trouverez en Russie diverses intonations, qu’elles soient agressives ou agréables à l’oreille. Le stéréotype de la brutalité de la langue russe découle des représentations hollywoodiennes interprétées par des gangsters russes. Sauf que vous l’avez compris, il ne correspond pas à comment sont les Russes dans la réalité.

En revanche, la culture russe considère qu’un sourire persistant et un visage heureux sont des signes de faible intelligence ! Ceux-ci sont appropriés lorsqu’une situation est vraiment amusante, comme lorsqu’on rit à une blague.

Les Russes disent Na Zdrovié pour trinquer

Les Russes de l’étranger entendent constamment ce stéréotype, et pourtant il est loin d’être vrai. En réalité, lorsqu’ils boivent, les Russes emploient généralement Давай (davaye), qui signifie dans la langue russe « faisons-le ».

L’origine de ce malentendu provient de la confusion avec le Nazdrowie polonais, un toast lorsqu’on boit de l’alcool. Les langues et les cultures d’Europe centrale et orientale peuvent souvent paraître semblables pour une personne non avertie. C’est pourquoi la version polonaise a dû être acceptée comme l’invitation universelle à prendre un verre en Europe de l’Est.

On ne parle russe qu’en Russie

La langue russe est la langue officielle de la Russie, mais aussi de la Biélorussie, du Kirghizstan et du Kazakhstan. De plus, elle est considérée comme une langue non officielle en Ukraine et dans de nombreux pays de l’ex-URSS. Citons parmi ces pays l’Azerbaïdjan, l’Estonie, la Géorgie, la Lettonie, la Lituanie, la Moldavie, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan. Sachez qu’on trouve également de nombreux russophones en Chine, aux États-Unis et en Israël.

Il y aurait plus de 258 millions de russophones dans le monde. En vérité, si l’on ne compte que les locuteurs natifs, ils sont environ 166 millions. Ainsi, la langue russe se retrouve en huitième position sur la liste des langues les plus parlées dans le monde.

Les Russes ne parlent pas anglais

Il est certainement vrai que moins de gens parlent anglais que dans d’autres pays. Dans des villes russes de moindre importance, vous ne pourrez pas compter sur votre anglais. Même si vous ne souhaitez visiter que les attractions touristiques les plus importantes, vous aurez besoin de phrases de base. En effet, rappelez-vous que les indications sont exclusivement en cyrillique. Cependant, quoi de mieux pour découvrir comment sont les Russes ! S’imprégner de la culture authentique de chaque endroit peut être un véritable défi. En revanche, il est beaucoup plus facile de trouver sa place parmi la population locale si vous apprenez leur langue russe.

Cependant, la situation évolue rapidement : l’anglais est sans nul doute la langue étrangère la plus populaire en Russie. La plupart des écoles l’enseignent dans le cadre de leur programme. Il est également prévu de rendre l’anglais obligatoire lors des examens de fin d’études pour tous les diplômés. C’est pourquoi de nombreux jeunes Russes parlent couramment anglais et ont la possibilité de participer à des programmes d’échange d’étudiants.

La situation est différente pour la génération plus âgée. En effet, beaucoup n’ont étudié que l’allemand à l’école.

L’alphabet cyrillique est trop compliqué

La base de l’apprentissage de la langue russe ? Bien sûr, le cyrillique ! Bien que cet alphabet inconnu puisse vous effrayer, il est en fait plus facile à retenir qu’à première vue. Afin de mémoriser l’alphabet cyrillique, comptez environ 1 mois pour connaître la calligraphie et la prononciation par cœur !

L’alphabet russe compte 33 lettres (seulement 7 de plus que l’alphabet latin). Sa composition est la suivante :

  • 7 lettres latines,
  • 9 lettres grecques,
  • 15 lettres russes,
  • un signe mou (Ь) et un signe dur (Ъ).

Si je parle russe, je peux comprendre toutes les langues slaves

Vous pourrez probablement vous débrouiller avec quelques notions de base de russe dans vos bagages. Cependant, les pays slaves comme la Pologne ou la Slovaquie par exemple ne maîtrisent pas pour autant la langue russe. Ajoutons que ces deux pays utilisent l’alphabet latin. C’est un peu comme comparer un Espagnol qui se rendrait en France sans notion de français.

D’une façon générale, ne faites pas de raccourcis. Beaucoup de pays d’Europe centrale partagent en effet une histoire tumultueuse avec la Russie. Il pourrait être malvenu de sous-entendre que la langue russe est comprise dès que vous passez la frontière allemande !

En tant que francophone, parler russe c’est mission impossible

La langue russe appartient à la sous-catégorie des langues slaves. Ainsi, elle fait partie des langues indo-européennes, au même titre que l’espagnol ou le français. Apprendre le cyrillique peut sembler compliqué. Pourtant, la richesse de la culture russe fait que cela vaut la peine de relever ce défi.

La langue russe est assez spécifique, mais saviez-vous qu’elle présente aussi plusieurs similitudes avec la langue française ? Il est facile d’imaginer que le contexte historique commun a joué un rôle dans les ressemblances entre les langues. Notamment à la cour des tsars où le français était couramment parlé. La population russe est quant à elle également séduite par l’apprentissage du français.

Voici un petit florilège de termes qu’il vous sera enfantin d’assimiler :

Français Russe Prononciation cyrillique
garde-robe гардероб garderob
paysage пейзаж peïzaj
portrait портрет portret
tabouret табурет tabouret
rendez-vous рандеву randevou

Cela vaut-il vraiment la peine d’apprendre le russe ?

De nos jours, la connaissance d’une langue étrangère est reconnue comme un atout pour un employé. Il s’agit même d’une évidence pour l’anglais. Parmi les candidats qui postulent pour un même poste, ceux qui peuvent parler au moins deux langues se distinguent certainement. Effectivement, l’anglais combiné à la langue russe sur votre CV vous attribuera un avantage certain sur le reste des candidats.

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles quelqu’un choisirait la langue russe plutôt que le français ou l’italien. Premièrement, les territoires russophones sont largement plus étendus que ceux de la langue française. Deuxièmement, le nombre de personnes parlant le russe comme langue étrangère est moins élevé. Enfin cela peut être un défi personnel, comme une résolution de début d’année !

Lire en russe ? Pour quoi faire ?

lire et écrire en russe

La lecture était considérée comme très importante pendant les années soviétiques, l’objectif était d’éradiquer l’analphabétisme dans tout le pays. Les romans classiques russes ont toujours eu un certain prestige. En effet, ils sont considérés comme les plus complexes et donc les plus impressionnants à lire.

Découvrir le génie littéraire dans la langue originale. Comprendre la profondeur philosophique de « Crime et châtiment » de Dostoïevski. Lire la version originale de l’ouvrage révolutionnaire de Tolstoï « Guerre et paix ». En supposant que vous soyez férus de littérature, vous ne pourrez rester indifférents à ces innombrables possibilités !

La diversité de la culture russe ne s’arrête pas là : retrouvez également les pièces iconiques du théâtre russe. La connaissance de la langue russe vous permettra de saisir les messages entre les lignes de « La Mouette » de Tchekhov. Après quoi, vous rirez peut-être aussi de la comédie « Le Mariage » de Gogol.

À quoi sert l’apprentissage de la langue russe ?

Qu’est-ce qui vous vient à l’esprit quand vous pensez à la Russie ? Le froid, les grands espaces et une langue compliquée ? Tout de même, on ne se lance pas dans l’apprentissage d’une langue uniquement parce qu’elle sonne bien, vous en conviendrez ! Le russe est beaucoup plus facile à maîtriser que vous ne le pensez et il est en outre extrêmement utile. Vous souhaitez  commander des blinis dans un restaurant local ou bien vous portez un intérêt particulier à la littérature russe ? Il y a de nombreux avantages à connaître la langue russe !

Tout d’abord, personne n’a dit que vous apprenez le russe uniquement parce que vous en avez besoin pour votre travail. Mais si tel est le cas, de nombreux emplois existent où parler russe peut s’avérer utile. Les relations commerciales avec la Russie se développent et de nombreuses entreprises recourent à des russophones pour gérer la communication. Par ailleurs, les traducteurs et interprètes avec la langue russe sont très recherchés. Même constat dans le secteur financier et touristique ainsi que dans le commerce des produits de luxe.

La langue russe peut être à la fois pratique et enchantante si vous choisissez les cours proposés par italki. Désormais à l’abri des préjugés, vous avez tous les outils en main pour apprendre le russe avec nos locuteurs natifs. Alors, choisissez le professeur de russe qui vous convient le mieux et développez vos compétences linguistiques efficacement ! Continuez votre lecture et découvrez quels sont les pays où l’on parle russe!

Related Posts