Russe

5 conseils pour lire le russe

5 conseils pour lire le russe

Sixième langue la plus parlée dans le monde, le russe est considérée comme une langue internationale indispensable. Par conséquent, maîtriser la langue russe peut être un réel atout pour vous. En particulier dans les échanges diplomatiques ou le monde des affaires. Toutefois, en début d’apprentissage, lire le russe peut donner du fil à retordre à un apprenant. Car l’alphabet et la construction grammaticale ne sont pas les mêmes qu’en français ou en anglais. Dès lors, comment lire le russe ? Pour vous aider dans ce travail, nous allons vous donner 5 conseils !

Se familiariser avec l’alphabet cyrillique

Tout d’abord, pour réussir à lire le russe sans trop de difficultés, vous devez vous familiariser avec l’alphabet cyrillique. La plupart des gens sont effrayés par cet alphabet que nous pensons si différent du nôtre. L’alphabet cyrillique compte 33 lettres dont 10 voyelles, 21 consonnes et 2 signes pour accentuer ou adoucir une lettre avant. Il n’est donc pas si différent du nôtre, l’alphabet latin. Il y a seulement 7 lettres en plus et on y trouve également des voyelles et consonnes.

Ainsi, si vous vous demandez comment lire le russe. Commencez déjà par retenir les 5 lettres russes qui se lisent de la même manière que les lettres latines :

  • A se lit “A”.
  • K se lit “K”.
  • M se lit “M”.
  • O se lit “O”.
  • T se lit “T”.


En mémorisant ces 5 lettres identiques dans les deux alphabets, vous êtes déjà capable de lire quelques mots de la langue russe. Par exemple, essayez de lire à voix haute les mots russes suivants : Там(là-bas), Так (ainsi) et Кот (chat). C’est déjà un bon début !

Maintenant, vous devez rester vigilants face aux lettres russes qui ressemblent à des lettres latines. Mais qui ne se lisent pas de la même manière.

  • Y se lit “OU”
  • E se lit“Yé”.
  • Ë se lit “IO”.
  • H se lit “N”.
  • P se lit “R”.
  • C se lit “S”.
  • B se lit “V”.
  • X se lit “KH” (un R très guttural)


Dès lors, vous devez lire ces mots russes : свет, она, нет et автор de la manière suivante. SVIET (lumière), ONA (elle), NIET (non) et AVTOR (auteur). Ainsi, pour apprendre à le lire le russe, vous devez impérativement retenir ces lettres faux amis. Car vous les rencontrerez dans de nombreux textes russes.

Apprendre par cœur les lettres inconnues
Comment lire le russe parfaitement comme un natif ? Pour réussir cela, vous devez apprendre par cœur la prononciation des lettres russes qui ne ressemblent pas aux lettres latines. Tout d’abord examinons les lettres issues du grec ayant des similitudes sonores en français.

  • Д se lit “D” (delta).
  • Г se lit“G” (gamma).
  • П se lit “P” (comme le symbole Pi).
  • Ф se lit “F”.
  • Л se lit “L”.
  • Б se lit “B” (à ne pas confondre avec “B” qui se prononce “V”).
  • З se lit “Z”.
  • Ж se lit “J”.

À présent, entraînez-vous à lire les mots russes suivants : опера, да, зебра et Массаж.
Opiera (opéra), Da (oui), Ziebra (zèbre) et Massaj (massage). Bravo ! Lire le russe semble moins difficile à ce stade !

Maintenant, abordons les lettres inconnues qui n’ont pas de similitudes sonores en français.
C’est seulement en s’entraînant que vous pourrez retenir ces lettres.

  • Ч se lit “TCH”.
  • Ц se lit“TS”..
  • Ш se lit “CH”.
  • Щ se lit “CHTCH”.


Avant de vous entraîner à lire des textes russes, il faut noter que les voyelles russes fonctionnent par paires. Chaque voyelle a un équivalent avec un “i” ou “y” devant.

  • A se lit “A” / Я se lit “YA”.
  • Э se lit “É” / E se lit “Yé”.
  • Ы se lit “UI” / И se lit “I” / Й se lit “YI”.
  • O se lit “O” / Ë se lit “IO”.
  • Y se lit “OU” / Ю se lit “IOU”.


Enfin, il y a  les deux signes :  Ь (signe mou) et Ъ (signe dur). Le signe mou adoucit la lettre qui le précède. Et le signe fort accentue la lettre qui le précède. À vrai dire, ne pas maîtriser ce concept ne vous empêchera pas de lire le russe. Ce sera plus pour soigner votre prononciation.

Lire des livres en russe
Maintenant que vous savez comment lire le russe, vous devez vous entraîner afin de retenir l’alphabet cyrillique. Et de gagner en fluidité. C’est la raison pour laquelle nous vous conseillons de lire très régulièrement des textes en russe. Évidemment, au début de votre apprentissage, il est plutôt recommandé de commencer à lire des textes simples. Par exemple, choisissez un texte de livres pour enfants, un conte russe, une fable. Ou bien juste un paragraphe d’un roman ou un extrait d’un article de journal. En d’autres termes, ne vous compliquez pas la tâche dès le départ. Il est plus judicieux de choisir un texte avec lequel vous avez envie de travailler.

Même si vous ne maîtrisez pas encore la grammaire ni la conjugaison russe. L’idée est de s’habituer à la langue en se concentrant sur la lecture. Peu importe la compréhension du texte. Puisque, par la suite, vous aurez le temps de revenir sur les mots non compris. D’en chercher la définition pour augmenter votre vocabulaire. N’hésitez donc pas à lire à haute voix pour vous imprégner des différentes prononciations et sons. Avec 15 min de lecture par jour, vous aurez de vrais résultats.

Lire des livres en russe

Une fois votre niveau de lecture plus avancé, attaquez-vous aux classiques de la littérature russe.
Car de nombreux auteurs russes sont connus sur la scène littéraire internationale. Bien sûr, lisez des œuvres telles que Anna Karénine de Léon Tolstoï et Crime et Châtiment de Fiodor Dostoïevski en version originale.

Regarder des films ou séries TV
Il y a aussi les films et séries TV pour s’entraîner à retenir l’alphabet cyrillque. Pour cela, il suffit juste d’afficher la version audio originale et la version sous-titrée russe. Les débuts pourront être difficiles. Mais cette méthode permet d’apprendre à mémoriser l’alphabet russe, donc de lire le russe, sans même s’en rendre compte.

Pour les jeunes apprenants, les séries TV ont l’avantage d’avoir un format plus court qu’un film.
Puis, elles apportent de la régularité à travers la diffusion de plusieurs épisodes. Il est donc plus facile et amusant de s’entraîner à la lecture, lorsqu’on est plongé dans une intrigue. De plus, cela permet de s’imprégner de la culture russe. En cas de soucis de compréhension, nous vous conseillons de commencer par regarder une série que vous connaissez très bien. Cette méthode vous permettra de connaître déjà la traduction des mots russes.

Pour les cinéphiles, le cinéma russe et soviétique reste une référence majeure dans l’Histoire du cinéma. Alors, n’hésitez pas à pratiquer votre lecture du russe tout en découvrant des chefs d’œuvre cinématographiques. Par exemple, vous pouvez retrouver sur Netflix, Night Watch de Timour Bekmambetov. Ou bien regarder Stalker d’Andreï Tarkovski.

Vous pouvez également regarder des vidéos sous-titrées en russe sur YouTube. C’est une méthode qui permet de progresser quotidiennement sans trop d’efforts. Puis, il est plus simple de trouver du temps pour regarder des petites vidéos d’une dizaine de minutes.

Échanger à l’écrit avec un natif russe

Notre dernier conseil pour lire le russe, c’est d’échanger à l’écrit avec un correspondant russe. 
En fait, cette méthode a plusieurs avantages. Tout d’abord, l’échange linguistique permet de retenir et d’appliquer votre apprentissage de l’alphabet cyrillque. Puis, votre correspondant russe pourra corriger vos fautes.  Pour résumer, un échange épistolaire avec un natif facilite la mémorisation de l’alphabet russe. En plus, si c’est un échange en ligne, vous apprendrez à lire le russe typographique. Et à l’écrit, à lire l’écriture cyrillique cursive.


Échanger à l’écrit avec un natif russe


Il existe également une autre option, encore plus immersive. Séjourner quelques mois chez un habitant en Russie. C’est l’une des méthodes les plus efficaces pour apprendre à lire, à écrire et à parler le russe comme un locuteur natif. Mais au vu de la situation actuelle, vous pouvez tout d’abord appliquer nos 5 conseils.

Pour conclure : Comment lire le russe ? Maintenant, vous avez la réponse à cette question. Il est impératif de bien connaître l’alphabet cyrllique pour lire le russe. Sans cela, vous ne serez pas capable de lire certaines lettres qui sont complètement inconnues à l’alphabet latin. Comme nous l’avons vu plus tôt, cet apprentissage n’est pas impossible. Et avec de la pratique et de l’entraînement, vous arriverez sûrement à obtenir de bons résultats. En cas de difficultés à apprendre le russe, n’hésitez pas à tester notre plateforme. Car un de nos professeurs de russe pourra vous guider tout au long de votre apprentissage, en ligne et à votre rythme. Étant une langue différente du français, apprendre le russe peut sembler difficile. Mais chez italki, nous mettons à votre disposition les meilleurs professeurs de russe pour que vous appreniez à lire, écrire et parler le russe de chez vous

 

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.