Anglais

5 conseils que vous devez écouter avant d’étudier l’anglais

5 conseils que vous devez écouter avant d’étudier l’anglais

Apprendre à parler anglais ne se fait pas en claquant des doigts. Cela demande beaucoup de travail et de dévouement. Mais si vous lisez ces lignes, c’est que vous êtes suffisamment motivé pour fournir des efforts. Aujourd’hui, nous allons vous donner 5 conseils à suivre avant d’étudier l’anglais. Vous pourrez les appliquer, quel que soit votre niveau actuel. Chaque conseil contient des exemples qui pourront vous aider dans votre apprentissage de la langue anglaise.

1. Passez le plus de temps possible à étudier l’anglais

Selon l’auteur Malcolm Gladwell, il faut consacrer 10 000 heures à quelque chose pour devenir un expert de ce domaine. Cela vous semble énorme ? Pourtant, ce n’est pas si long. Vous devez juste vous y mettre tout de suite pour ne plus perdre de temps.

Aussi, il est essentiel de se focaliser sur vos points faibles. Si vous avez des difficultés à comprendre un dialogue en anglais, intensifiez vos efforts. Visionnez et écoutez des vidéos sur YouTube, des podcasts, les informations internationales ou des livres audio.

Pour améliorer vos capacités à lire en anglais, faites vos recherches en anglais sur Google et parcourez des blogs anglophones. Commencez à lire des livres faciles en anglais ou des livres bilingues anglais-français.

En ce qui concerne le vocabulaire, concentrez-vous sur les expressions idiomatiques et les proverbes. Ceux-ci vous aideront à comprendre comment fonctionne le mode de pensée anglais. Envisagez également d’enrichir votre vocabulaire sur des sujets spécifiques, tels que les couleurs, les sports (des sports spécifiques comme le football), la santé et la forme physique, la nourriture ou les aéroports.

Enfin, attardez-vous sur la prononciation et l’expression orale. Ces deux compétences sont plus difficiles à étudier par vous-même si vous n’avez pas de locuteur natif à qui parler. Pour combler ce manque, rencontrez votre professeur d’anglais natif sur italki. Il ou elle mettra en place des exercices, des jeux de rôle et des entraînements ludiques pour vous aider à progresser en anglais. Votre prononciation sera meilleure à chaque leçon !

2. Souvenez-vous que l’apprentissage de l’anglais n’est pas une science exacte

Si vous êtes étudiant en anglais et que vous suivez des cours, vous avez sûrement dû constater que les sujets et les points de grammaire arrivaient dans un certain ordre. En général, vous étudierez les choses les plus simples en premier. Puis, vous passerez aux notions les plus difficiles ensuite. Mais vous n’êtes pas obligé de suivre cet ordre.

Il y aura des moments où vous vous ennuierez et où vous voudrez trouver des réponses à vos questions. Et… ces réponses ne seront pas forcément dans le manuel. Parfois même, vous aurez besoin de revenir en arrière pour réviser une notion. Il n’y a rien de mal à faire des aller-retour si ceux-ci vous permettent d’étudier l’anglais à votre rythme. Au contraire, cela est parfaitement normal.

Vous devez aussi vous attendre à des baisses de motivation. Certains jours, tout vous semblera facile. Et parfois, vous aurez l’impression de ne pas savoir aligner deux mots en anglais. Pour limiter les coups de mou, soyez patient et régulier dans vos apprentissages.

3. Ne traduisez pas mot à mot

La traduction, c’est un métier, mais c’est aussi tout un art. Vous ne pouvez pas chercher à tout traduire dans votre tête ou sur Internet, même si la tentation est présente. Cela ne fonctionnera pas à chaque fois et ne vous aidera certainement pas à savoir parler anglais.

Alors, privilégiez d’autres méthodes comme la lecture, l’écriture, un week-end à Londres…

Traduire littéralement une phrase du français à l’anglais donnera quelque chose de très peu intuitif pour un anglophone natif. Et cela est vrai pour toutes les autres langues. Les traductions mot à mot ne prennent généralement pas en compte des éléments tels que les expressions idiomatiques, les sous-entendus et les changements de préposition. Ainsi, ce type de traduction peut créer des malentendus et créer des contresens.

5 conseils que vous devez écouter avant d’étudier l’anglais

4. Rédigez un journal de bord pour vous aider à étudier l’anglais

Achetez un cahier, un journal de bord ou un carnet de notes pour vous assister dans votre apprentissage de l’anglais. Chaque fois que vous apprenez un nouveau mot important, ajoutez-le à votre journal, accompagné d’une définition et d’un exemple. Vous pouvez également écrire des anecdotes concernant votre apprentissage de l’anglais. Cela vous perfectionnera en production écrite.

L’avantage d’un journal de bord est que vous vous entraînez à écrire, d’une part, mais que vous réunissez toutes vos connaissances à un seul endroit. Ainsi, vous saurez où chercher lorsque vous devrez réviser le vocabulaire du voyage, par exemple. On pense souvent que pour comprendre et retenir un nouveau mot de vocabulaire, il faut l’utiliser dans la vraie vie. Mais tenir un journal de bord pourra vous aider de la même façon si vous y jetez un œil régulièrement.

5. Concentrez-vous sur votre prononciation dès le début

Concentrez-vous sur votre prononciation dès le début, car votre accent sera beaucoup plus difficile à corriger par la suite. Votre cerveau doit s’habituer à prononcer des mots correctement dès le début. C’est ainsi que vous ferez de moins en moins de fautes.

Utilisez des sites comme HowtoPronounce.com pour vous aider à identifier les signes de prononciation courants et pour imiter les bonnes tonalités.

Apprenez vite l’anglais avec un professeur natif sur italki !

Vous cherchez un moyen d’apprendre l’anglais rapidement et correctement ? Trouvez un professeur d’anglais sur italki. Grâce à lui, vous pourrez apprendre la langue de Shakespeare tout en vous amusant. Vous aurez des exercices à faire chez vous entre les cours et aurez simplement à vous laisser porter par votre prof. Il ou elle identifiera vos lacunes et saura trouver les méthodes d’enseignement les plus adaptées à votre profil.

En somme, vous pourrez rapidement partir à l’étranger ou accueillir des voyageurs étrangers dans votre maison d’hôtes. Quel que soit votre projet futur, l’anglais ne sera bientôt plus un problème pour vous.

Related Posts