Comment créer un jardin japonais ?
Japonais

Comment créer un jardin japonais ?

La mise sur pied d’un jardin japonais fascine de nombreuses personnes. Marque phare de la culture nippone, le jardin est presque toujours associé à une demeure, un temple, etc. Bien que l’on retrouve certaines similitudes avec les espaces verts, le jardin japonais est très différent de ceux de France, d’Angleterre, etc. Sa réalisation obéit à des règles si particulières que certains la trouvent complexe. Une immersion dans la culture japonaise vous tente ? Vous trouverez dans ce guide des astuces pour obtenir un magnifique jardin japonais.

Spécificités du jardin japonais

Les jardins japonais sont des endroits paisibles propices à la méditation. Bien qu’il en existe plusieurs types, ils partagent certaines caractéristiques :

  • Une grande partie du jardin japonais est quasiment toujours totalement ombragée ou à moitié, l’ombre favorisant la sérénité.
  • Par ailleurs, le gazon est inexistant dans un jardin nippon classique, à la place, on trouve plutôt de la mousse.
  • Le minéral – gravier, rochers, pierre – s’associe au végétal.
  • Le vert est la couleur dominante, les autres teintes sont assez peu utilisées. Les floraisons ne sont pas très présentes non plus.
  • L’eau est présente ou simplement représentée par du sable ou graviers.   

Création d’un jardin japonais : mode d’emploi

Japanese garden

Étant donné la délicatesse de la création du jardin japonais, il est important de bien suivre le schéma qui suit.

Définir les limites de votre espace

Tout d’abord, délimitez votre espace vert, que vous travailliez l’ensemble ou une partie de votre jardin. Vous pouvez par exemple :

  • Cacher les bordures du jardin à l’aide d’arbustes au feuillage persistant
  • Renforcer tout le jardin ou une partie du treillage à l’aide de panneaux de bambous
  • Dresser des haies de bambous de forme, couleur, hauteur, etc. diverses, pour produire un ensemble original

Représenter le plan de votre jardin

Puisque le jardin japonais est conçu dans les détails, il est primordial de concevoir une esquisse. Cette dernière peut s’articuler comme suit :

  • Répartition de l’espace en portions asymétriques
  • Prévision de couloirs de passage
  • Intégration de champs d’arbustes, d’arbres ou de bambous
  • Aménagement de rochers en nombre impair

Bien choisir les végétaux de son jardin

En général, accordez la priorité aux végétaux aux formes harmonieuses en insistant sur la couleur verte et les feuillages persistants. Voici quelques suggestions de végétaux que vous pourrez utiliser :

  • Côté arbres, le pin blanc ou noir du Japon, le pain sylvestre nain, le cèdre du Japon… sont des options intéressantes
  • Côté arbustes, la magnolia stellata, l’azalée, l’andromède, le fusain du Japon, l’osmanthe, etc. sont également de bonnes options
  • Parmi les plantes basses, vous pouvez par exemple choisir exemple les fougères, les buis. Il faut souligner qu’on accorde la préférence aux plantes non fleuries.
  • Enfin, vous pouvez planter de la sagine ou de l’helxine pour imiter la mousse. La première se plante en terrain mi-ombragé ou au soleil mais dans un sol frais. La seconde, de son côté, se plante à l’ombre.

Mettre en place un point d’eau

Le point d’eau est une pièce centrale dans le puzzle du jardin japonais. À défaut d’un bassin ou d’une mare, une shishi odoshi (fontaine à bascule en bambou) fera l’affaire. Ce genre de fontaine est approvisionnée par une pompe. Si vous souhaitez ’installer une fontaine, vous pourrez trouver sur internet ou en jardinerie le matériel nécessaire.

Ajouter la touche zen

Rappelez-vous que le jardin japonais est un lieu calme et convivial. À cet effet, pour le maintenir tel quel, vous pouvez prendre certaines dispositions :

  • Installez une lanterne nippone en pierre sans concentrer les éléments décoratifs. Au cas où vous souhaiteriez en installer plusieurs, veillez à les espacer.
  • Utilisez un nombre réduit de meubles de jardin. Optez pour des modèles minimalistes et naturels comme ceux en bambou ou en bois.
  • Pour terminer, évitez tout ce qui est artificiel,mieux vaut se passer de matières synthétiques.

Quelques types de jardins japonais

Au pays du soleil levant, il existe plusieurs types de jardins japonais. Ils varient en fonction de la surface disponible, l’exposition de la parcelle et des objectifs personnels. Quand cela est possible, vous pouvez assembler différents types de jardins japonais au sein du même espace.

Kaiyushiki ou jardin promenade

En général, les jardins de ce genre s’étendent sur une grande surface. Ils étaient la propriété de daimyô, grands seigneurs de l’époque. Remontant en majorité à l’ère Edo, ils ont été bâtis quand le japon avait renoué avec la paix. Les rivalités entre seigneurs étant devenues politiques, les jardins représentaient un patrimoine symbolisant leur puissance. On a ainsi assisté à l’agrandissement de vieux jardins de types Shinden et à l’aménagement de nouveaux espaces.

Chaniwa ou jardin de thé

Encore nommé Roji (sol couvert de rosée), ce genre de jardin est très lié à la cérémonie du thé. Cette dernière se développe dès le 14e siècle durant l’ère Muromachi. Ayant toujours occupé un statut important dans l’histoire du pays, la culture du thé se démarque graduellement du style chinois. D’ailleurs, elle s’érige en art de vivre, qu’on appelle Chado, qui signifie le chemin ou la voie du thé.

Tsuboniwa ou jardin-cour

Il s’agit d’un petit jardin que vous pouvez aménager sur une surface réduite comme une cour intérieure, un espace restreint en longueur. Ce modèle de jardin convient à de petites surfaces, qu’on pourra difficilement exploiter. Il faut souligner que le tsuboniwa est entouré de clôtures ou de murs. Les pierres qu’on y retrouve sont soigneusement choisies, les plantes méticuleusement entretenues.  

Liste de quelques jardins au Japon

Comme vous vous en doutez, il existe de merveilleux jardins au pays du soleil levant. En voici une liste non exhaustive :

Nom du jardin Emplacement
Jardin du musée d’Adachi Shimane
Jardin Keitakuen Tennoji, arrondissement d’Osaka
Jardin du musée d’Adachi Shimane
Jardin de Koko-en Himeji, préfecture de Hyogo
Jardin de mousse de Saihô-Ji Près de Kyoto, Patrimoine de l’UNESCO
Jardin de Ritsurin Takamatsu, préfecture de Kagawa
Étang du Shôkadô Yawata
Jardin de Koraku-en Préfecture d’Okayama
Jardin de Katsura Rikyu Kyoto
Jardin de Kenroku-en Kanazawa
Jardin de Isui-en Nara

Quelles activités mener dans un jardin japonais ?

Savez-vous comment pourrait vous servir votre jardin japonais sur terrasse une fois que vous l’avez ? Il existe plusieurs manières d’en tirer profit.

La lecture

Qui n’aimerait pas profiter d’un cadre paisible pour lire ? Qu’il s’agisse de journaux, de livres et divers manuels scolaires et académiques, vous pourrez les parcourir dans le cadre agréable d’un jardin japonais. Par conséquent, si vous êtes étudiant, professionnel, senior, etc. en quête de quiétude pour lire, vous êtes au bon endroit. Vous pourriez même en profiter pour apprendre le japonais.

La méditation et la réflexion

La méditation ne demande pas nécessairement beaucoup d’efforts. Cependant, elle peut porter ses fruits si vous vous trouvez dans un environnement propice. L’empreinte naturelle du jardin nippon inspire la sérénité pour résoudre des casse-têtes, effectuer des travaux nécessitant beaucoup de concentration, etc. En effet, à l’abri de la pollution en tout genre, on peut espérer être productif.   

Le repos ou le sommeil

apprendre japonais

Cela va sans dire que le meilleur endroit pour se reposer ou dormir doit être paisible. Profitez de minutes de repos ou de sommeil de qualité dans un espace enchanteur. Vous pouvez aménager un espace pour bénéficier du contact revigorant avec la nature. Seulement, il faudra veiller à ne pas altérer l’espace vert déjà bien entretenu.  

L’entretien du jardin

À l’instar de tout espace végétal, le jardin a besoin d’être entretenu. Il faudra veiller à le débarrasser des mauvaises herbes, à nettoyer les outils d’éclairage, les meubles de jardin, etc. Vérifiez également que l’eau du jardin n’est pas souillée. Il ne faut pas oublier qu’un jardin bien entretenu est un atout pour vous et votre environnement.

Des escapades en amoureux

Vous voulez faire plaisir à votre conjoint sans forcément vous déplacer loin de chez vous ? Jetez un coup d’œil à votre jardin. Puisque l’endroit remplit les conditions d’intimité, de calme, salubrité, c’est l’occasion de pique-niquer avec votre époux.se. Profitez du paysage pittoresque pour passer des moments privilégiés afin de renforcer les liens qui vous unissent.   

Faut-il copier un style particulier de jardin japonais ?

Étant donné qu’il existe une variété de jardins japonais, vous pouvez vous en inspirer pour en créer unique. Vous connaissez déjà les ingrédients caractérisant le jardin nippon. Appliquez votre touche personnelle pour obtenir un espace dans lequel vous vous reconnaissez. Laissez parler votre imagination. Dans tous les cas, soyez vigilant quant à l’empreinte écologique.

En définitive, vous remarquez que la création d’un jardin nippon est simple mais très méthodique. Vous pourriez également avoir besoin d’apprendre le japonais, où que vous vous trouviez.

Bonne nouvelle, avec italki, c’est simple ! Choisissez un professeur de japonais pour vous aider à acquérir de nouvelles compétences linguistiques. Par exemple, comme de nombreux novices en japonais, vous pourrez savoir comment écrire votre prénom en japonais.   

.

Related Posts