Chinois

Comment écrire l’alphabet en chinois ?

Comment écrire l’alphabet en chinois ?

Selon l’UNESCO, le chinois est l’une des langues les plus difficiles à apprendre. Car il n’existe pas d’alphabet, comme en anglais ou en russe. Et pourtant, le chinois est la langue la plus parlée dans le monde entier. S’il n’existe pas vraiment d’alphabet chinois, alors comment est-il possible d’écrire en chinois ? Pour répondre à cette question, nous verrons que le chinois n’est pas seulement une langue. C’est un ensemble de dialectes parlés dans toute la Chine. Et que contrairement à la plupart des langues occidentales, l’alphabet chinois traditionnel ne se compose pas de différentes lettres.

Le mandarin : le chinois standard.

En réalité, le chinois n’est pas seulement une langue. C’est un ensemble de dialectes parlés dans tout le pays. Et c’est le mandarin qui est la langue la plus parlée dans le Nord et le Sud-Est de la Chine. Mais aussi à Taïwan et Singapour (955 millions de locuteurs au total). Ainsi, on désigne le mandarin comme le chinois standard, car c’est la seule langue officielle du pays depuis 1956. Le mandarin a été choisi pour faciliter la communication entre les habitants. Et parce que son usage s’est largement répandu. Contrairement aux autres dialectes. Issu du chinois archaïque, qui fait partie des écritures les plus anciennes du monde. Le mandarin désigne la langue de l’ethnie dominante en Chine : les Han.

Généralement, lorsqu’on souhaite apprendre à écrire et parler chinois, c’est bien le mandarin qu’il faut privilégier. Effectivement, cette langue est devenue indispensable dans les échanges commerciaux avec la Chine et dans le monde des affaires. Toutefois, l’apprentissage du mandarin n’est pas chose facile pour un occidental. Puisque c’est une langue utilisant un autre système d’écriture que celui alphabétique. La langue chinoise standard utilise le système logographique. Cela signifie que les mots sont représentés par des symboles ou caractères individuels. En 2014, le dictionnaire de la langue chinoise a comptabilisé plus de 55 000 caractères. Rien que ça !

Il n’existe pas vraiment d’alphabet chinois. Avant d’apprendre à écrire l’alphabet en chinois, il faut comprendre qu’il n’existe pas vraiment d’alphabet chinois traditionnel. En effet, par rapport à l’écriture chinoise, vous devez vous familiariser avec le concept suivant. Chaque mot chinois est composé généralement de plusieurs syllabes. Et chacune de ces syllabes est écrite avec un caractère indépendant. Dans ce cas, tous les caractères (ou sinogrammes) ont un sens unique. Et pour maîtriser la langue chinoise, il faut réussir à retenir chaque caractère. Mais il faut également réussir à les reproduire à la perfection à l’écrit. D’où la difficulté d’apprendre une telle langue !

L’histoire des caractères dans l’alphabet chinois traditionnel L’écriture chinoise moderne est le résultat d’une évolution de 3000 ans. Dans les grandes lignes, les premières traces d’écriture remontent sous la dynastie Shang, en 1600 ou 1500 av.J.-C. Durant cette époque, l’écriture était utilisée par les devins pour interpréter des questions divinatoires. À propos de l’agriculture ou des stratégies militaires. Ces premiers témoignages de l’écriture chinoise ont permis de recenser plus de 5000 caractères, lors de leur découverte en 1889. À partir de ce moment-là, on découvre que le chinois archaïque utilisait déjà un système d’écriture structuré et logique. Avec l’usage de pictogrammes qu’on peut rapprocher à des formes de “dessins”. Ainsi, il n’est pas anodin de retrouver dans l’alphabet chinois actuel des caractères qui ont gardé la forme d’anciens pictogrammes. Par exemple, la pluie ( 雨) et l’homme (人). Ensuite, c’est sous la dynastie Qin que l’écriture chinoise connaît une grande évolution, car la Chine a été unifiée. Afin de consolider le pouvoir central, l’empereur décide de standardiser les caractères avec une taille et un style plus uniformes. Sous la dynastie Han, les caractères perdent leur forme courbée. Et deviennent plus carrés avec des cases et des traits. Pour obtenir un style plus régulier et élégant.

Puis, en 1956, l’alphabet chinois connaît une dernière grande transformation avec la simplification des caractères traditionnels. Car seulement 20% de Chinois savaient écrire. Cette simplification s’est seulement déroulée en Chine continentale. Puisque les Taïwanais continuent à utiliser les caractères de l’alphabet chinois traditionnel. Ceux avec le plus de traits. Enfin, en 1979, Mao Zedong veut rendre la langue chinoise plus accessible aux pays internationaux. Ainsi, avec Zhou Youguang, ils décident de créer un nouveau système d’écriture pour romaniser les caractères chinois : le pinyin.

Comment écrire les caractères chinois ?

Comment écrire les caractères chinois ?

Vous l’aurez compris, l’alphabet chinois traditionnel n’est pas composé de lettres qu’on compose pour former un mot. Il faut apprendre un caractère. Le retenir. Pour pouvoir ensuite le reconnaître. Surtout lorsqu’il est associé avec un autre caractère pour former un nouveau mot. Mais aussi connaître sa prononciation. Car selon les tons et intonations, un caractère peut changer de sens selon le contexte donné. Bien entendu, la dernière étape consiste à savoir écrire ce caractère.

Effectivement, pour maîtriser l’écriture chinoise, vous ne devez pas négliger l’apprentissage des caractères. Rassurez-vous, parmi les 55 000 existants, seulement 3000 sont utilisés quotidiennement. Néanmoins, il existe certaines règles d’écriture à respecter dans l’alphabet chinois. Tout d’abord, l’écriture d’un caractère commence de la gauche à droite, puis du haut vers le bas. Deuxièmement, il faut d’abord écrire le contenu des caractères qui s’inscrivent dans un carré, avant de les refermer. Troisièmement, pour les caractères qui ont des traits horizontaux et verticaux qui se croisent. En premier, il faut écrire les traits horizontaux avant ceux verticaux. Ensuite, lorsqu’un caractère est symétrique, il faut tout d’abord tracer le trait du milieu. Enfin, il ne faut pas oublier qu’un caractère s’inscrit dans un carré imaginaire, mais sans le remplir totalement.

Écrire l’alphabet latin en alphabet chinois

Même si l’apprentissage des caractères reste la meilleure méthode pour maîtriser l’écriture chinoise. Il existe d’autres systèmes d’écriture comme la retranscription phonétique de l’alphabet latin en chinois. En gros, il s’agit de retranscrire les 26 lettres de l’alphabet latin en chinois.

Toutefois, ce système est seulement à utiliser à titre d’information. Par exemple, pour épeler oralement son adresse. Mais ce système ne peut pas être utilisé pour faire une traduction lettre par lettre. Pour illustrer nos propos, prenons les 10 premières lettres de l’alphabet et leur retranscription phonétique en chinois : Alphabet latin     Caractère       Retranscription phonétique

  • A             阿                 ā
  • B             贝                 bèi
  • C            色                 sè
  • D            德                 dé
  • E             饿                 è
  • F            艾弗               ài fú
  • G            日                 rì
  • H            阿什              ā shí
  • I               伊                yī
  • J             鸡                 jī

L’alphabet chinois phonétique : le pinyin

L’alphabet chinois phonétique : le pinyin

L’autre système d’écriture pour faciliter l’apprentissage de l’alphabet chinois traditionnel est le pinyin qui a été adopté en 1979. Ce système est très utile lorsqu’on débute. Puisqu’il sert à épeler et transcrire les sons des caractères chinois avec des lettres de l’alphabet latin. Ce qui permet à un Occidental de ne pas être trop perdu, car il retrouve des lettres familières. C’est donc un excellent outil pour apprendre à prononcer correctement les caractères. Mais aussi pour réussir à les mémoriser, car le pinyin doit seulement rester une aide. Au fur et à mesure de l’apprentissage, il faut être capable de lire et d’écrire les caractères sans transcription phonétique. On parle également de romanisation du mandarin. En effet, ce système permet à une personne qui ne parle pas le mandarin, de prononcer les caractères (ou sinogrammes). Grâce à ce système, il est donc possible d’assembler, des voyonnes, des consonnes et des accents tonals. Afin de bien prononcer les caractères chinois. À vrai dire, on parle plutôt d’initiales pour désigner les consonnes, de finales pour les voyelles et de ton pour parler des différents accents tonals. Ce qui correspond à 23 initiales, 36 finales et 4 tons. Il faut souligner qu’un caractère chinois est toujours égal à une syllabe. Et le plus souvent, cette syllabe comporte une initiale, une finale et un ton. Ou plus rarement, seulement une finale. Par exemple, le caractère suivant : 马 (cheval), se prononce ”mă” en pinyin. L’initial est “m”. La finale “ă”. Et l’accent sur le “ă” représente le troisième ton. Dans la prononciation du mandarin, les tons sont primordiaux. Car ils permettent de varier l’intonation d’une syllabe, donc d’un caractère. Ainsi, selon le ton employé, un caractère qui est composé d’une même initiale et finale peut avoir des significations différentes.

Pour conclure :

Pour ainsi dire, il n’existe pas vraiment d’alphabet chinois. Puisque le mandarin repose sur un système d’écriture complètement différent des langues occidentales. Ainsi, pour apprendre le chinois, vous devez acquérir une certaine logique. Qui passe obligatoirement par l’apprentissage des caractères chinois ou sinogrammes. En attendant de maîtriser les 3000 caractères d’usage courant, il existe d’autres systèmes d’écriture qui peuvent simplifier cet apprentissage. Comme la retranscription phonétique de l’alphabet latin en chinois et le pinyin. Toutefois, si vous voulez vraiment apprendre le chinois et approfondir la langue, n’hésitez pas à tester notre plateforme. Car un de nos professeurs de chinois pourra vous guider tout au long de votre apprentissage, en ligne et à votre rythme.

Related Posts

Leave a Reply

Your email address will not be published.