Comment écrire un résumé en français
Francais

Comment écrire un résumé en français

Dans cet article, nous aborderons les spécificités du français à l’écrit, mais aussi à l’oral. Tout d’abord à travers l’exploration de l’écriture d’un résumé en français. Nous verrons ensuite comment écrire un français académique, et enfin, comment parler un français professionnel.

En partant d’un texte de base vous souhaitez savoir comment écrire un résumé en français? Voici toutes les clés dans les paragraphes suivants.

Comment écrire un résumé en français

apprendre le français

Suivez le guide, pour tout savoir sur comment écrire un résumé en français. Tout d’abord, sachez que vouloir résumer directement le texte, objet de l’exercice, risque d’entraîner des erreurs graves. Il est très important de précéder le résumé d’un effort d’analyse. Cette étude du texte peut être décomposée en trois phases : la lecture, l’analyse et la réflexion sur le texte. Ainsi, réalisez plusieurs premières lectures, afin d’acquérir une connaissance globale du texte, ses structures principales et les points essentiels. Cette étape est proportionnellement importante et longue selon la complexité du texte.

L’analyse s’effectue par une ou plusieurs relectures attentives du texte, accompagnées de prises de notes. Vous pouvez souligner ou surligner les « mots clés » ou les « idées forces ». Vous pouvez ensuite les recenser, les classer, les évaluer plus aisément. La phase d’analyse est suivie d’une réflexion approfondie sur le texte. Cette réflexion permet de classer les différentes idées, en faisant le tri entre l’essentiel et l’accessoire. Cela permet également de suivre le cheminement de la pensée de l’auteur. Vous pourrez ainsi reconstituer le plan du texte. Pour la phase de réflexion, utilisez vos notes prises au cours de l’analyse. Vous n’utilisez alors le texte que pour vérifier éventuellement certains points. Élaborez soigneusement le plan du résumé que vous allez rédiger. Il suit généralement le développement du texte.

Bien commandé

Selon le degré de contraction recherché, souvent, une modification de l’ordre des idées permet de parvenir à un niveau de synthèse plus élaboré. Et ce, sans trahir le texte. Bien sûr, cela ne se justifie que s’il en résulte une réelle simplification. Le résumé devra être, par nature, plus simple que le texte originel. Avant de passer à la rédaction et une fois votre plan établi, répartissez le nombre total de mots entre les différentes parties. Et ce en fonction de l’importance des idées et non de la longueur des passages correspondants. Il s’agit ici de mettre l’essentiel en évidence. Cela permet de fixer un cadre pour vous guider dans la rédaction.

La rédaction

Au moment de passer à la rédaction, rédigez le résumé au brouillon. Cela vous permettra d’équilibrer votre résumé, et de remanier certaines parties selon le nombre de mots fixés. Le résumé est important car il met en valeur les idées essentielles du texte, et elles seules. Si le texte comporte des données chiffrées, seules les valeurs les plus significatives seront retenues. Soyez concis. Utilisez la forme la plus brève, préférez les verbes ou substantifs aux propositions par exemple. Conservez cependant des phrases grammaticalement correctes.

Vous avez maintenant de nombreuses clés pour écrire un résumé en français, mais qu’en est-il d’écrire un français académique ?

Comment écrire un français académique

écrire en français

Le style académique désigne principalement le domaine de l’écrit et de la rédaction universitaire. Il se conforme aux normes préconisées par les académies. Le style académique requiert d’utiliser un langage soutenu tout en respectant les notions de clarté, précision, concision, neutralité et cohérence. Alors, voyons en détail comment écrire un français académique.

Rendez vos écrits facilement compréhensibles. Il est donc recommandé d’éviter les termes vagues (cela), faibles (avoir, être, etc.), les expressions incorrectes (au jour d’aujourd’hui), les idées toutes faites, etc. Oubliez les phrases longues et complexes autant que possible, de même que toute information superflue ou éloignée du sujet.

Le style académique implique un langage soutenu. Ce niveau d’écriture requiert notamment d’éviter les expressions et les termes familiers. Il en est de même pour les abréviations de tous les jours, les verbes « pauvres » et les mots trop informels. Cela implique de ne pas utiliser d’anglicismes, de mots vagues, ni d’expressions superflues. Préférez des termes et des expressions précis. Utilisez des termes que vous connaissez bien, qui soient appropriés, et respectez les règles de ponctuation. Soyez concis. C’est-à-dire utilisez des phrases claires, simples et rapidement compréhensibles, en évitant répétitions et redondances. La neutralité est caractéristique du style académique. Restez factuel, sans jugements ni opinions personnelles, avec un ton formel. En français académique on ne s’adresse pas directement à son lecteur. De même, on évite les clichés, les formules toutes faites, les exagérations, l’emphase, les mots trop subjectifs.

Vous voilà prêt pour écrire en français, mais savez-vous comment parler un français professionnel ?

Comment parler un français professionnel

En français il est important de différencier communication formelle et communication informelle. Ce qui vous permettra de savoir comment parler un français professionnel. Selon le contexte où vous vous trouvez, différents mots et règles grammaticales sont à utiliser. Et il est essentiel de savoir à quel moment les utiliser. Qui plus est si vous apprenez le français à des fins professionnelles.

Tout d’abord, différenciez le « tu » et le « vous ». Le tutoiement, est réservé aux situations informelles : famille, amis. Le vouvoiement est la marque du français formel, comme dans un contexte professionnel, lorsque vous parlez à un inconnu… Le pronom utilisé est donc indicatif de la relation qui vous lie à la personne à laquelle vous parlez. C’est pourquoi il est impératif de comprendre la différence entre ces deux pronoms. En cas de doute, utilisez plutôt le vouvoiement.

En français, un certain nombre de mots et expressions ont à la fois un sens formel. Également, ils ont un sens informel et un sens plus standard. Le mot ou l’expression que vous utiliserez dépendra de la situation dans laquelle vous êtes. Et à quel niveau de formalité vous souhaitez vous exprimer. Sachez utiliser correctement la première partie de la négation (« ne ») dans les phrases négatives. Cela fait partie d’une bonne adaptation au niveau de formalité. On utilise le « ne », tandis que dans une conversation à la tournure plus familière, il sera volontairement omis.

Le conditionnel

Le conditionnel est utilisé en français pour décrire un évènement hypothétique, cependant il est aussi utilisé pour formuler une demande polie. Par exemple, au lieu de dire : « Puis-je avoir un verre d’eau ?”, on dira « Pourrais-je avoir un verre d’eau ? », qui est plus poli et plus professionnel. À l’écrit, les formules de politesse renforcent le côté formel de ce que vous écrivez. « Veuillez agréer mes salutations distinguées », « Merci de bien vouloir… ». Sachez qu’apprendre ces formules et la manière

de les utiliser améliore considérablement la qualité d’expression d’un étudiant. En effet, lorsque vous êtes dans une situation professionnelle requérant un langage formel, cela vous aidera de connaître votre vocabulaire. Vous pouvez consulter cette vidéo pour un exemple de français professionnel parlé.

Vous aurez donc compris que la subtilité du langage et les tournures de phrases sont déterminants pour s’exprimer correctement en français. Écrire un résumé en français requiert de bien lire et analyser le texte en amont. Ainsi que de rester fidèle aux idées de l’auteur. Nous suivons ici trois phases antérieures à la rédaction : la lecture, l’analyse et la réflexion sur le texte. Lors de la rédaction, on veillera à mettre en valeur les idées essentielles du texte. Vous pourrez pratiquer ainsi le français académique. Ce style d’écriture préconisé par les académies a la particularité d’être particulièrement clair, précis, concis afin de rendre le texte facilement compréhensible. Pour cela on veillera à utiliser des phrases claires, simples et rapidement compréhensibles.

Une discussion ou des échanges écrits requérant un français professionnel ?

Vous savez maintenant qu’il vous faut utiliser le vouvoiement, un vocabulaire adapté et certaines expressions spécifiques à ce type de langage. En effet, la subtilité du langage et les tournures de phrases sont déterminants pour s’exprimer correctement en français. Pour améliorer votre apprentissage, l’idéal est de converser avec un natif, à l’oral comme à l’écrit.

Vous pouvez bien sûr tester italki. Notre plateforme facilite l’apprentissage de n’importe quelle langue étrangère en rassemblant les meilleurs professeurs de langues en ligne du monde entier. Pour 10 € par session, vous pouvez obtenir un professeur de français, qualifié pour vous guider tout au long de votre parcours et pour vous fournir des informations supplémentaires. Il vous aidera pour lire, écrire ou parler le français. Avec italki, vous pouvez apprendre en ligne, à votre rythme, et vous finirez par apprendre le français en un rien de temps.

Ne manquez pas notre article pour apprendre à écrire en français sans fautes.

Related Posts