Anglais

Dix techniques non conventionnelles sur l’apprentissage de l’anglais

apprentissage de l'anglais

Compte tenu de son influence mondiale, il existe plus de dix façons inattendues dont l’anglais peut améliorer votre vie. Conscientes de l’intérêt de maîtriser la langue des affaires, plusieurs personnes s’interrogent sur la méthodologie de son apprentissage.

À titre de guide, cet article vous présente 10 astuces particulières pour vous permettre d’apprendre l’anglais sans pression. Vous découvrirez comment appréhender différents axes de la langue de Shakespeare : grammaire, vocabulaire, etc.

Adaptées à divers contextes, ces démarches originales favorisent une instruction efficace et sereine. Suivant vos préférences, vous pourrez choisir les solutions qui vous conviennent le mieux pour renforcer votre langage.

1. Suivre un programme pour enfants

Recevoir des cours de langue pour enfants fait partie des techniques non conventionnelles l’apprentissage l’anglais. Quoique peu orthodoxe, cette méthode s’avère efficace pour étudier la langue de Shakespeare.

Vous pouvez vous instruire individuellement ou solliciter un enseignant. Si vous optez pour une auto-formation, une pléthore de ressources existent pour vous permettre d’atteindre vos objectifs. Toutefois, cela n’exclut pas le concours d’un conseiller qui saura mieux vous éclairer sur la démarche à suivre.

Dans l’instruction des enfants, l’acquisition du vocabulaire basique est essentielle pour pouvoir communiquer. Pour l’articulation des mots, vous pourrez apprendre à l’aide d’audios dédiées à cet exercice. Néanmoins, interagir avec un professeur est préférable car il pourra vous enseigner, évaluer et corriger votre prononciation.

Ce mode d’apprentissage junior vous convient mieux si vous êtes débutants et souhaitez évoluer à un rythme très modéré. De plus, les enseignements sont facilement assimilables et praticables.

2.Constituer un dictionnaire personnalisé

définition

Cette méthode consiste à enrichir votre vocabulaire en notant dans un carnet le sens de certains mots à mémoriser. Ce lexique peut comporter des termes employés au quotidien et d’autres choisis par ordre alphabétique.

Lorsque cela est possible, reformulez les définitions en vos propres termes pour faciliter la rétention. Allez-y graduellement, afin de maintenir votre rythme et votre engouement. Pour un début, essayez d’apprendre un mot par jour. Si vous êtes constants, vous pourrez passer à deux mots, voire plus, mais rien ne sert de courir.

Révisez votre dictionnaire régulièrement, comme des leçons classiques, pour en retenir le maximum de vocables. Traitez votre dictionnaire personnalisé comme un livre de chevet. Imaginez le nombre de mots que vous auriez mémorisés au bout de quelque temps.

3. Écrire vos mémos en anglais

Vu l’utilité des mémos, nous sommes nombreux à nous en servir au quotidien. Avez-vous songé à rédiger les vôtres en anglais ? Il n’est pas nécessaire d’être un expert pour se livrer à cet exercice. Employez les mots de votre vocabulaire pour dresser vos mémos. Au commencement, il sera impossible d’avoir un rendu complètement en anglais, mais progressivement vous pourrez y parvenir.

Cette démarche vous amène à utiliser les mots et expressions emmagasinés, pour forger une véritable expression écrite et orale. De fil en aiguille, vous gagnez en assurance et ce procédé devient un jeu d’enfant.

Alors, écrivez en anglais : vos listes de courses, votre planning hebdomadaire ou mensuel, différentes checklists, etc. N’hésitez pas à consulter votre dictionnaire si un terme vous échappe en anglais. Mentionnez également la traduction française pour éviter des confusions.

4. Pratiquer des simulations d’expression orale en anglais

Il nous arrive parfois de parler seul pour diverses raisons. En dépit de sa banalité, cette action peut servir dans le contexte d’apprentissage de l’anglais. Exercez-vous à dialoguer, à communiquer en public en parlant seul, à l’abri des regards.

Enregistrez vos paroles et réécoutez-les ensuite pour découvrir et juger vos performances, détectez vos faiblesses, etc. Cette méthode convient aux apprenants ayant un certain niveau en anglais. En revanche, nous conseillons aux débutants d’impliquer un interlocuteur anglophone ou bilingue (anglais – français) possédant de solides compétences linguistiques.

De nombreux apprenants peinent en expression orale en raison d’un certain nombre de blocages. En adoptant cette technique d’apprentissage, vous pouvez vous exprimer sereinement. Consacrez quelques minutes à cet exercice pour acquérir la facilité d’élocution. N’oubliez pas que pour la maîtrise d’une langue passe par sa pratique quotidienne.

5. Définir l’anglais comme langue d’utilisation de vos gadgets et applications

Compte tenu de l’usage fréquent des smartphones, tablettes, etc., c’est l’occasion de faire des progrès linguistiques. Pour vous familiariser avec la langue de Shakespeare, définissez-la comme langue de votre gadget et de vos applications.

La manipulation dans votre langue étant intuitive, vous êtes capable de retrouver facilement vos menus, icônes, etc. en anglais. Ce type d’apprentissage vous permet d’engranger un important vocabulaire, d’apprendre ou de réviser certaines règles de grammaire, etc. Progressivement, vous maitrisez la navigation de votre smartphone en anglais ou tablette en anglais car vous comprenez la langue. Consultez votre dictionnaire si vous êtes buté, mais maintenez la langue d’utilisation.

Utilisez la même approche pour vos applications. Si le langage est très technique, retournez à votre langue natale pour mieux vous imprégner avant de rebasculer vers l’anglais.

6. Conversez avec des enfants natifs

Pour bien étudier la langue des affaires, il faut faire preuve d’humilité. Testez vos connaissances linguistiques en interagissant avec des enfants. Précisons que nous parlons d’enfants pouvant s’exprimer de façon intelligible.

Allez vers ces jeunes convivialement, entamez des échanges, déroulez le protocole conversationnel, en maintenant une ambiance bon enfant. N’hésitez pas à relever les mots et expressions inconnus et vérifier leur signification. Essayez de noter un maximum de nouveaux mots pour étoffer votre vocabulaire.

Ce type d’instruction est très indiqué pour les débutants, vu qu’il est facilement applicable et n’embarrasse pas l’apprenant. Soumettez-vous à cet exercice régulièrement réaliser des avancées insoupçonnées. Vous serez surpris de ce que vous pourrez apprendre en compagnie des juniors.

7. Apprendre la grammaire avec des fiches pédagogiques ou flashcards originales

En raison de leur présentation synthétique, les fiches permettent de simplifier l’apprentissage d’une discipline. Avec cette technique des flashcards, il s’agit d’ajouter une touche spéciale pour renforcer la rétention des enseignements essentiels.

Laissez s’exprimer votre créativité. Par exemple, résumez les règles de grammaire complexes à l’aide de formules, dessins, schémas, tableaux, etc. Créez des codes pour comprendre facilement et mieux vos leçons. Inspirez-vous des matières scientifiques où l’usage des formules, de codes, etc. est récurrent. N’hésitez pas à utiliser même des couleurs si elles favorisent une meilleure compréhension.

Veillez à afficher les éléments méritant le plus votre attention à proximité, sur un tableau, au chevet du lit, etc. Ainsi, vous n’aurez pas à fouiller vos documents pour les retrouver. Libellez bien les titres des fiches de vos fiches pour savoir immédiatement les sujets qu’elles abordent.

8. Faites vos révisions sous forme d’exposés

Lorsque vous avez un exposé à faire, vous effectuez de nombreuses recherches pour présenter un contenu conséquent à votre audience. Reproduisez ce procédé pour étudier la langue anglaise.

Préparez des exposés sur des aspects épineux du programme d’anglais, à la différence que vous êtes simultanément exposant et auditoire. Plantez le décor pour une présentation classique (avec projecteur si possible) et déroulez votre exposé. En dépit du format de cette activité, mettez-y du sérieux.

Similaire à une préparation de soutenance, cette forme de révision vous permet d’apprendre de façon légère mais efficace. Elle pourra également contribuer à votre évolution en toute assurance.

9. Apprendre en voyageant

apprendre en voyageant

Les voyages sont des opportunités de se familiariser avec la langue la plus parlée au monde. Sans surprise, l’anglais est utilisé dans tous les aéroports internationaux.

Lisez et notez les indications en anglais sur les panneaux d’affichage pour accroître votre vocabulaire. Répétez cet exercice lors de vos déplacements et n’hésitez pas à photographier les affichages bilingues ou multilingues le cas échéant.

En outre, retenez la version anglaise des informations figurant sur vos documents officiels (passeport, carte nationale d’identité, carte de séjour…).

Dans l’avion, soyez attentifs aux messages de l’équipage adressés aux passagers en anglais. En tant qu’apprenant, vous profitez de cette formalité pour vous instruire davantage en anglais.

10. Recourir à des sites de traduction en ligne

Si nombre d’internautes s’en servent plus comme solutions de dépannage, certains outils de traduction en ligne permettent d’apprendre l’anglais efficacement. Ces plateformes proposent plusieurs fonctionnalités pertinentes pour l’utilisateur.

Par ailleurs, les meilleurs sites effectuent des traductions fiables, dans la limite d’un certain nombre de mots. Les résultats parlent d’eux-mêmes : grammaire et orthographe conformes et possibilité parfois de bénéficier de la prononciation. De nombreux utilisateurs s’instruisent et améliorent leur niveau en anglais à l’aide de ces outils en ligne.

Aussi, ces sites offrent plus de ressources actualisées que les applications mobiles, qu’il faut régulièrement mettre à jour.

En définitive, ces techniques non conventionnelles de l’apprentissage de l’anglais pourront vous servir dans les sphères économique, diplomatique, culturelle, etc. Sachant qu’il existe plus de dix façons inattendues dont l’anglais peut améliorer votre vie, saisissez aujourd’hui l’opportunité d’ apprendre l’anglais. Choisissez librement un professeur d’anglais pour vous accompagner dans votre cheminement linguistique avec sérénité. Une aventure internationale vous tente ? Découvrez quel niveau d’anglais pour erasmus est requis.

Related Posts