Espagnol

Quels sont les mots français issus de mots espagnols ?

Quels sont les mots francais issus de mots espagnols

Et si l’on vous faisait découvrir une autre façon d’apprendre l’espagnol ? Du fait de leurs racines communes, les langues espagnole et française sont depuis toujours de bonnes amies. La ressemblance lexicale entre l’espagnol et le français est souvent frappante. De nombreux mots espagnols se sont retrouvés à travers les âges dans la langue française et vice versa.

Sans même le savoir, vous utilisez quotidiennement une centaine de mots français empruntés à la langue espagnole. Donc même si vous n’avez encore pris aucun cours d’espagnol, sachez que vous avez déjà à votre actif une bonne liste de termes espagnols !

Au-delà des analogies lexicales, la culture espagnole est également très présente dans notre société française. Quels sont donc ces hispanismes et comment se traduit l’influence espagnole dans notre quotidien ? Découvrons ensemble les mots français issus de mots espagnols et les raisons qui s’y cachent derrière !

Des racines latines communes

On entend souvent qu’apprendre l’espagnol est plus facile pour les locuteurs francophones que d’autres langues comme l’anglais. Il y a sûrement du vrai, mais savez-vous pourquoi ?

La réponse réside avant tout dans l’origine de ces deux langues : l’espagnol et le français descendent du latin et ces deux langues font partie d’une même famille, à savoir les langues romanes.

Remontons à présent aux origines de l’espagnol et du français.

Il y a plus de deux mille ans, les ancêtres des Français et des Espagnols, comme bon nombre de peuples du sud de l’Europe, parlaient une seule et même langue, le latin populaire. Cependant, ce latin, parlé par les commerçants et les soldats, s’est développé différemment en fonction des régions. La chute de l’Empire romain a ensuite entraîné une fragmentation linguistique donnant naissance à l’espagnol, au français et aux autres langues romanes.

Quels sont les mots francais issus de mots espagnols

Pour ce qui est de la langue française, les invasions germaniques ont aussi fortement influencé le français, allant même jusqu’à l’éloigner davantage du latin que l’espagnol. Par exemple, le mot latin aqua a donné agua en espagnol, mais en français, il a donné eau.

Loin de nous l’idée de vous faire un cours d’étymologie, mais il est toujours intéressant d’établir des passerelles entre ces deux langues lorsque l’on commence à apprendre l’espagnol !

Espagnol et français : une grande ressemblance lexicale

Somme toute, il n’est pas surprenant que l’espagnol et le français présentent de nombreuses similarités, particulièrement au niveau du vocabulaire : au fil des siècles, l’espagnol a transmis des centaines de mots au dictionnaire français.

Et inversement : la langue française a elle aussi inspiré de nombreux mots espagnols. Si l’on compare les mots espagnols aux mots français, on peut dire qu’ils ont une similitude lexicale de près de 80%. On peut s’en rendre compte en comparant par exemple les mots “pais” et “pays”, qui ont tous deux la même signification et pratiquement la même orthographe. Ou encore tous les mots portant le suffixe « -aje » qui sont empruntés au français : paisaje, masaje, garaje, bricolaje…

Tout ceci vous permettra d’appréhender l’espagnol avec plus de sérénité, car vous reconnaîtrez très souvent des mots espagnols qui vous rappellent des mots français. Plutôt une bonne nouvelle, n’est-ce pas ?

Les hispanismes, ces mots espagnols devenus français

La langue française contient près d’une centaine de mots directement inspirés de la langue de Cervantès.

Des exemples vous viennent sûrement spontanément à l’esprit. Vous savez, les mots qui se terminent en -a ou en -o comme le tango, la paella ou encore aficionado. Il s’agit de mots espagnols transposés tels quels de l’espagnol au français. Ils ont souvent trait à la culture espagnole (guacamole, feria, flamenco, paella, corrida), mais pas que ! En voici quelques exemples, parmi tant d’autres :
aficionado
cacahuète
embargo
pampa
cafétéria
tomate (on parie que vous n’aviez pas pensé à celui-là ?)
macho
patio…

Une grande majorité d’hispanismes sont des mots issus de mots espagnols – parfois même empruntés aux Amérindiens par les Espagnols – avec toutefoisde légères adaptations avant d’intégrer la langue française. Vous les utilisez peut-être au quotidien sans même vous rendre compte qu’ils nous viennent tout droit de l’espagnol. En voici une petite liste qui vous permettra d’apprendre en même temps quelques nouveaux mots espagnols :
bandoulière vient de bandolera
caoutchouc vient de caucho
canot vient de canoa
casque adapté de l’espagnol casco
cédille de zeda signifiant petit z
chocolat vient de chocolate (que l’espagnol a lui-même emprunté au nahuatl, langue indigène toujours parlée au Mexique)
débarrasser issu de l’espagnol desembarazar
désinvolte de l’espagnol desenvuelto
embarcadère qui provient de embarcadero et de embarcar
gilet adapté de l’espagnol jileco
guitare de guitarra
jonquille de junco signifiant petit jonc
moustique de mosquito, le diminutif de mosca signifiant mouche
patate de l’espagnol patata
résille de rede signifiant petit filet
savane de l’espagnol sabana
saynète de l’espagnol sainete
tabac de tabaco
vanille de vaina, signifiant petite gousse.

Et ce n’est pas fini ! On trouve aussi quelques rares expressions calquées sur l’espagnol. Saviez-vous par exemple que le mot pot-pourri nous vient de « olla-podrida » ? Il se compose de « olla », la casserole et de « podrida », traduit littéralement par « pourri ». Ou encore le fameux marie-jeanne qui vient de l’espagnol marihuana…

Des ressemblances oui, mais aussi des faux-amis espagnols

Toujours grâce aux racines latines communes, on retrouve des mots espagnols très proches de mots français, mais qui ont des significations très différentes, pouvant même mener à des situations cocasses ! Deux exemples : le mot espagnol « embarazada » ne veut pas dire « embarrassé », mais être « enceinte » ! Si l’on veut dire que l’on est embarrassé en espagnol, on utilisera alors « incómodo ».

Autre exemple amusant : le terme latin constipare qui signifie « obstruer, entasser ». En français, il a donné le mot « constiper » et en espagnol « constipado » qui signifie « enrhumé ». Ce n’est pas tout à fait la même chose ! Vous devrez donc apprendre ces faux-amis espagnols, car si certaines ressemblances peuvent vous aider, d’autres au contraire peuvent vous induire en erreur !

Une proximité culturelle incontestable

Si la langue espagnole se rapproche tant du français, c’est aussi pour une question de rayonnement culturel et de proximité géographique. De part et d’autre des Pyrénées, la France et l’Espagne sont des pays voisins et certaines régions du sud-ouest de la France sont très marquées par la culture hispanique. Durant le XXè siècle, des centaines de milliers d’Espagnols se sont réfugiés en France, notamment dans le Languedoc, à la recherche de meilleures conditions de vie pour fuir la guerre ou le franquisme.

Artistes espagnols incontournables, cinéma, folklore ou encore gastronomie… la culture hispanique est aujourd’hui très présente dans l’Hexagone et un nombre croissant d’élèves font le choix d’apprendre l’espagnol au collège et au lycée. Et pourquoi pas vous ? Faites appel à un professeur particulier d’espagnol

Related Posts